La Global Cyber Alliance (GCA) signe un partenariat avec le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr et étend son empreinte mondiale

January 28, 2020

Lancement de la version française de la boite à outil cybersécurité à destination des PME


LILLE, FRANCE, 28 janvier 2020  –  A l’occasion de l’édition 2020 du Forum International de la Cybersécurité (FIC), la Global Cyber Alliance (GCA), organisation internationale à but non lucratif vouée à l’éradication du cyber risque, annonce aujourd’hui un partenariat avec le dispositif national Cybermalveillance.gouv.fr, qui assure une mission de sensibilisation, de prévention et de soutien en matière de sécurité du numérique auprès de la population française. Les deux organisations collaboreront sur des initiatives visant à aider les entreprises en France à améliorer leur niveau de préparation et de réponse face aux cybermenaces. La GCA lance également la version française sa boîte à outils de cybersécurité pour les petites entreprises fournissant des outils gratuits et des conseils pratiques.

Une campagne visant à favoriser la mise en œuvre généralisée du protocole DMARC à travers la France constituera l’un des éléments clé du partenariat entre la GCA et Cybermalveillance. DMARC est une norme d’authentification des e-mails, visant à protéger les domaines de messageries d’hameçonnage (phishing en anglais), de la fraude BEC (Business Email Compromise) et des attaques de type spam. La GCA a acquis une solide expérience en matière de campagnes de sensibilisation et de soutien à la mise en œuvre de cet important protocole d’authentification des courriers électroniques. Le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr mettra à disposition les ressources DMARC de la GCA via son portail en ligne, permettant à sa communauté de prendre des mesures contre cette menace.

« Nous  sommes particulièrement heureux que la GCA ait adapté ses supports DMARC pour nos PME françaises. Il est donc naturel pour nous de mettre à disposition de nos prestataires référencés tous les éléments leur permettant de déployer chez leurs clients cette norme essentielle dans la lutte contre la cybermalveillance. »  déclare Jérôme Notin, Directeur général du dispositif Cybermalveillance.gouv.fr.

Le partenariat visera également à aider les petites entreprises à faire face aux cyber risques par le bais de campagnes de sensibilisation et de mise à disposition de ressources. Parmi elle, la version française de la boîte à outils GCA Cybersecurity Toolkit Petites Entreprises qui offre des conseils et des outils exploitables aux petites entreprises. Représentant 99,9 % de l’ensemble des entreprises du marché français[1], plus de 40 % d’entre elles ont déjà subi une ou plusieurs cyberattaques[2]. Les attaques les plus courantes identifiées sont l’hameçonnage, l’utilisation de malwares et les rançongiciels (ransomware en anglais). La boîte à outils de la GCA contient des outils opérationnels, des documents de référence et des pas-à-pas spécifiquement concernant ces risques et aussi sur d’autres menaces courantes.

En mettant en œuvre les contrôles et les meilleures pratiques décrits dans la boîte à outils, les entreprises peuvent se protéger contre plus de 85 % des attaques courantes, réduisant ainsi considérablement le champ des risques pour elles-mêmes, leurs clients et l’ensemble de leur écosystème commercial.

Klara Jordan, Directrice exécutive de la GCA pour l’Union européenne et l’Afrique, a déclaré :
« Cybermalveillance.gouv.fr joue un rôle extrêmement important non seulement en aidant les victimes de cybercriminalité, mais aussi en fournissant des outils pratiques pour accroître la résilience de l’écosystème et nous sommes fiers de nous associer avec elle. Il s’agit d’une occasion formidable de renforcer encore plus nos relations avec la France et  de nous appuyer sur nos engagements existants pour rendre opérationnel le principe de cyber hygiène énoncé à l’occasion de l’Appel de Paris pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace de 2018. L’une de nos philosophies directrices est d’unir les communautés et cette collaboration nous permet d’étendre les ressources de cybersécurité tout en développant de nouvelles initiatives pour soutenir nos objectifs mutuels de sécurisation du cyberespace ».

###

À propos de la Global Cyber Alliance

La Global Cyber Alliance (GCA) est une organisation internationale et intersectorielle dédiée but non lucratif qui se consacre à la lutte contre les cyber-risques et à l’amélioration de notre monde connecté. Nous accomplissons notre mission en unissant les communautés mondiales, en mettant en œuvre des solutions concrètes et en mesurant l’efficacité. Pour en savoir plus : www.globalcyberalliance.org. 

À propos de Cybermalveillance.gouv.fr

Cybermalveillance.gouv.fr est le dispositif gouvernemental d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance, de sensibilisation aux risques numériques et aux bonnes pratiques associées, et d’observation de la menace sur le territoire français. Ses publics sont les particuliers, les entreprises (TPE/PME) et les collectivités territoriales.

Piloté par le Groupement d’intérêt public (GIP) ACYMA, il est composé début 2020 de 44 membres issus du secteur public, du privé et du domaine associatif, qui contribuent chacun à la mission d’intérêt général. Cybermalveillance.gouv.fr référence sur sa plateforme des professionnels en sécurité numérique, répartis sur tout le territoire français, pour venir en aide aux victimes.

En 2019, Cybermalveillance.gouv.fr a assisté plus de 90600 victimes, contre 28855 en 2018. Plus d’informations sur www.cybermalveillance.gouv.fr et sur ses réseaux sociaux Twitter et LinkedIn.

[1]         https://www.economie.gouv.fr/cedef/chiffres-cles-des-pme
[2]         https://www.francenum.gouv.fr/comprendre-le-numerique/cybersecurite-et-pme-en-2019-16-chiffres-cles-sur-la-securite-numerique-des